Cycle autour de la guerre 1870

  • Du dimanche 19 septembre 2021
    au mardi 28 septembre 2021

Tarifs habituels

Histoire et cinéma

bonjour@les-cineastes.fr

La ville du Mans

Les journées du patrimoine sont l’occasion au Mans et dans la Sarthe de proposer les événements que la crise sanitaire n’avait pas permis d’organiser en janvier dernier. A cette occasion, la guerre de 1870-1871 et la bataille du Mans sont de nouveau à l’honneur. Du 9 au 12 janvier 1871, Le Mans et les communes alentour sont le théâtre d’une bataille d’envergure entre les soldats de la 2e armée de la Loire commandée par le général Chanzy et l’armée prussienne du prince Frédéric-Charles de Prusse.
Cette bataille s’inscrit dans le contexte des débuts de la 3e république et plus généralement dans une Europe qui voit se développer les mouvements nationaux et le nationalisme.

Pour rappeler cette histoire, au cours de la semaine du 19 au 28 septembre, nous proposons plusieurs projections de films rares ou inédits au Mans :

Dimanche 19 septembre à 18h00 : « Untel père et fils » ou la saga familiale patriotique réalisée par Julien Duvivier en 1940 dans le but alors de mobiliser les Français dans une autre guerre.

Mardi 21 septembre à 20h : « Sans tambour, ni trompette » le premier-film franco-allemand réalisé au tout début du processus de réconciliation entre la France et l’Allemagne, en 1959 ! Le titre est à lui seul un programme : entre comédie burlesque préfigurant la trilogie de la 7e compagnie (de Robert Lamoureux) et images d’Epinal. Le film sera présenté par Stéphane Tison, maître de conférences en Histoire contemporaine, Le Mans Université.

Jeudi 23 septembre à 18h30 en présence du réalisateur : « La guerre de 1870, Les dernières cartouches» ce documentaire réalisé pour le cent-cinquantenaire de la guerre de 1870-1871 de l’historien Eric Deroo.

Dimanche 26 septembre à 16h : « Ludwig : le crépuscule des dieux » pour le plaisir des reconstitutions magistrales, le film de Visconti vous plongera dans l’imaginaire germanique des années 1860-80.

Mardi 28 septembre à 20h : « Nana » dans sa version restaurée de Jean Renoir (1926) et son atmosphère sociale du Second Empire.